Le guide complet pour le développement de votre entreprise 

Développement d'entreprise
Rawpixel

Le développement de votre entreprise passe par une stratégie solide et rentable, mais ce n’est pas tout. Pour garantir le succès et accroître votre activité, vous devez aussi actionner les bons leviers, au bon moment : Business Plan, catalogue de produits et services, stocks, KPIs…  

Leur incidence, qui s’étend sur le long terme, repose sur une méthode, une organisation et une introspection au cœur de votre entreprise. On parle notamment de la digitalisation, de la valorisation du capital humain, ou encore de financement. On fait le point sur le cheminement à suivre pour faire évoluer votre affaire de façon optimale. 

Développement d’entreprise : définition et enjeux 

Temporiser le développement de votre entreprise 

Si l’ancienneté de votre entreprise se compte en mois ou en années et que vous y investissez tout votre temps, votre argent, votre savoir-faire et même votre personne, il est peut-être temps d’évoluer. 

Mais comment vous développer ? Comment identifier votre champ d’action et par où commencer ? Tous les éléments de réponse se trouvent dans votre  Business Model. Pour rappel, ce document décrit avec précision votre modèle économique

  • le(s) produit(s) ou service(s) vendu(s) par votre entreprise, 
  • vos ressources clés, 
  • votre cible, 
  • votre typologie de clients, 
  • votre source de revenus, 
  • les dépenses liées à votre activité. 

Vous pourrez lancer la première phase du développement de votre entreprise en synthétisant autant que possible ces informations. Si votre résumé vous semble clair, il le sera également pour vos clients, vos investisseurs et tout autre acteur que vous solliciterez pour votre projet. 

L’outil idéal pour vous guider  : Besoin d’ordonner vos idées pour y voir plus clair et être concis lorsque vous exposerez votre projet à des tiers ? Pensez à utiliser le  Business Model Canvas, une matrice intuitive, facile à remplir et indispensable pour les créateurs et dirigeants d’entreprise ! 

Déterminer d’où vient votre besoin d’évoluer 

Il existe trois causes susceptibles d’expliquer votre envie ou besoin de faire évoluer votre entreprise

  • un changement interne (départ d’un ou plusieurs collaborateurs, restructuration, baisse de trésorerie, développement d’un nouveau produit ou service) ; 
  • un changement externe influant directement sur votre activité (clients, fournisseurs, prix des matières premières…) ; 
  • un changement indépendant, comparable à un cas de force majeure (crise économique, pandémie, par exemple). 

Votre champ d’action varie selon la source et l’impact du changement. Dans le cas d’un changement interne ou externe, vous gardez la main en tant que dirigeant sur l’action à mener pour maintenir à flot votre activité (recrutement, prospection de nouveaux clients, changement de fournisseurs, internalisation d’un service, etc.). En revanche, lorsque la cause est indépendante de votre volonté et de votre stratégie, l’adaptation est la meilleure solution. 

Quoi qu’il en soit, développer son entreprise est un passage incontournable pour tout entrepreneur, ne serait-ce que pour s’adapter à l’évolution – rapide – du marché et au développement de la concurrence. Le sentiment d’incertitude est donc le même et il est légitime : votre entreprise passera d’un mode de fonctionnement acquis à un nouveau modèle quelque peu tâtonnant et à ajuster. 

Les prémices pour savoir comment développer une entreprise 

SMART, SWOT, matrice d’Ansoff : s’armer de bons outils 

Pour réussir le développement de votre entreprise, vous devrez mettre en place une stratégie bien ficelée. Pas d’inquiétude, des outils marketing très efficaces ont été conçus pour vous y aider. Ils vous permettront de vous projeter, d’anticiper et de contourner les potentiels obstacles

Fixer des objectifs SMART 

Pour avancer sans bifurquer dans votre projet de développement d’entreprise, l’utilisation de la méthode SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel) est particulièrement recommandée.  

Elle vous aide à définir des objectifs avec précision (contours, retombées, délai…) et, par extension, à désigner sans difficulté la configuration de l’équipe, le processus et les ressources nécessaires pour les atteindre. Le tout, en anticipant les obstacles, le timing et le budget, dans une atmosphère sereine. 

Zoom sur l’analyse SWOT 

L’analyse SWOT (pour Strength, Weaknesses, Opportunities, Threats) – ou MOFF en français – permet de faire le point sur vos forces, vos faiblesses, vos facteurs de risque et vos opportunités. Elle prend en compte les données internes (vos outils, vos ressources, etc.) et externes (vos concurrents, votre marché, etc.) pour un objectif triple : 

  • prendre une décision sur l’orientation de votre projet de développement d’entreprise ; 
  • minimiser les effets des faiblesses et menaces ; 
  • maximiser le potentiel des forces et opportunités. 

La matrice d’Ansoff, un outil complémentaire 

Pour poser les bases de votre développement d’entreprise, vous pouvez utiliser la matrice d’Ansoff. Un outil complémentaire qui repose sur deux variables : l’offre et le marché. En fonction de la situation de l’une et de l’autre, quatre résultats sont possibles : 

  • pénétrer le marché, 
  • développer le marché, 
  • développer de nouveaux produits ou services, 
  • diversifier votre activité. 

Mais attention, la matrice d’Ansoff ne sert qu’à vous orienter dans votre prise de décision : vous devez préciser les contours de votre plan d’action. 

Les différentes stratégies de développement d’entreprise 

Qu’elle soit portée sur le marketing, l’achat ou encore la branche commerciale, votre stratégie de développement d’entreprise doit être vue comme un fil directeur qui progresse de vos ressources à votre périmètre d’activité. Le tout, pour desservir des objectifs bien définis avec, en toile de fond, un enjeu concurrentiel. 

  • Domination par les coûts : compatible avec une économie d’échelle et plutôt adaptée aux entreprises confirmées sur leur marché et dans leur secteur ; 
  • Différenciation : compatible avec tous les cas de figure envisagés dans la matrice d’Ansoff ; 
  • Coopération : elle vous permet de bénéficier d’avantages (spécialisation, sous-traitance, accord de licence, franchise, etc.) ; 
  • Intégration verticale : elle consiste à internaliser certains processus en acquérant les entreprises de vos fournisseurs inscrits dans votre chaîne de valeur ; 
  • Internationalisation : le niveau de développement ultime, aux multiples inconnues et donc le plus risqué. 

Une fois votre stratégie définie, choisissez le mode opératoire pour sa mise en place. Plutôt croissance interne ou croissance externe ? La différence se situe au niveau de vos ressources. Elles peuvent être disponibles au sein de votre entreprise (personnel, matériel, valeur, savoir-faire, finance), ou à l’inverse, vous pouvez faire appel à des tiers pour les mêmes besoins. 

Quel que soit votre choix, le fait d’avoir une stratégie de développement pour votre entreprise vous permettra d’avoir un cap, et de définir vos priorités. Cette réflexion est donc nécessaire si vous avez l’intention de décrocher de nouveaux investisseurs, par exemple. 

Un premier support : la digitalisation de votre entreprise  

La digitalisation des entreprises : un levier de performance globale 

Une fois la théorie appliquée et les décisions prises, vous devrez trouver des leviers de transformation pour mettre le pied à l’étrier du développement de votre entreprise. Parmi ces leviers : la digitalisation

Son champ d’action est large, pertinent et performant : accélération des processus, automatisation des tâches répétitives ou encore marketing plus ciblé, entre autres. Et ce, même si le digital n’est pas votre cœur de métier (site e-commerce, par exemple). 

L’anticipation, la clé d’une digitalisation réussie 

L’univers du digital est vaste et s’adapte à une immense amplitude d’exigences formulées par les dirigeants d’entreprise. Pour ne pas vous perdre dans les offres et les possibilités : 

  1. analysez vos besoins et priorisez-les en fonction de votre stratégie ; 
  1. sélectionnez les outils qui répondent le mieux à ces besoins ; 
  1. formez-vous à l’utilisation de ces outils ; 
  1. prévoyez une phase de rodage dans votre plan d’action. 

La notoriété, enjeu clé de la digitalisation… et du développement d’entreprise 

Pour conquérir de nouvelles cibles ou plus de parts de marché, le marketing digital est sans nul doute votre meilleur allié. Parmi les bienfaits visibles et perceptibles de la digitalisation : 

  • l’acquisition de nouveaux clients, 
  • la fidélisation de vos anciens clients, 
  • le développement de votre notoriété. 

Et pour ce qui est des bases à mettre en place – celles qui sont accessibles à tous, même sans notions avancées –, nous vous conseillons de créer une fiche Google Business Profile (anciennement Google My Business). Elle vous permettra de référencer le nom de votre marque et certaines de vos informations clés sur Google, Google Maps, etc. 

Dans la même veine, le service PagesJaunes est une référence historique pour les internautes à la recherche d’un professionnel. Cette affirmation est d’autant plus vraie qu’avec la digitalisation, une inscription au service PagesJaunes dessert le référencement de votre marque sur… Google ! 

Pensez aussi à créer un profil ou une page consacrée à votre activité sur les réseaux sociaux : cela vous permettra de fédérer vos clients, de les engager autour de votre marque et de les inciter à partager leur avis.  

Pour identifier les réseaux les plus pertinents, aidez-vous de votre étude de marché et votre  Business Model : la réponse dépend de votre cible ! 

Quand la digitalisation des entreprises va plus loin 

Vous pouvez mener d’autres actions pour accélérer la digitalisation de votre entreprise : campagnes automatisées, référencement naturel (SEO) ou payant (SEA) sur les moteurs de recherche, etc. Mais attention : il s’agit d’un métier à part entière ! Pour être plus efficace, n’hésitez pas à solliciter un professionnel ou à vous former à l’utilisation de ces outils. 

Le capital humain au service du développement d’entreprise 

État des lieux du capital humain dans votre entreprise 

Lorsqu’on souhaite faire évoluer son activité ou sa société, deux éléments essentiels influent sur la performance de l’entreprise au global : 

  • les ressources humaines en interne, 
  • la satisfaction de toute l’équipe (structuration, répartition des tâches, etc.). 

Cela renvoie à la notion du capital humain. Modélisée par l’économiste américain Gary Becker, elle englobe « l’ensemble des capacités productives qu’un individu acquiert par accumulation de connaissances générales ou spécifiques, de savoir-faire, etc. ». Et c’est la raison pour laquelle, avant d’engager des changements structurels, il est important de faire le point sur les ressources de votre équipe (compétences, savoir-être) et sur les envies de chacun.  

Les outils de gestion du capital humain en entreprise 

Soyez attentif, le capital humain ne repose pas que sur des chiffres. C’est d’ailleurs ce qui le rend difficilement quantifiable. Pour l’analyser, vous pouvez conjuguer plusieurs actions : 

  • faire l’inventaire des compétences disponibles au sein de vos équipes ; 
  • réaliser un test psychométrique comme le Myers Briggs Type Indicator (MBTI) pour mieux comprendre le raisonnement de vos collaborateurs ; 
  • évaluer certaines données (coût de la main-d’œuvre, turn-over, données démographiques, etc.). 

La place des collaborateurs dans l’évolution de l’entreprise 

Gérer et développer le capital humain de l’entreprise fait partie de vos attributions de dirigeant. Le bien-être de vos équipes et la bonne utilisation des ressources humaines constituent donc un pilier, même lorsque vous n’êtes pas dans un processus de modification ou de développement de votre activité. 

À ce titre, vous gagnerez à impliquer vos collaborateurs dans l’évolution de votre entreprise : l’embarquer, c’est lui témoigner votre confiance, la fidéliser et gagner en performance à court et long terme.  

Pour cela, n’hésitez pas à instaurer des réunions et des rendez-vous individuels récurrents, qui seront l’occasion de faire le point sur les compétences acquises et manquantes, les missions à venir et les formations à mettre en place. Ce temps d’échange est par ailleurs important pour créer un environnement idéal et ainsi optimiser la productivité de votre entreprise. 

Bon à savoir 

Miser sur le capital humain, c’est aussi donner le temps à vos équipes de se projeter elles-mêmes dans de nouveaux processus (accroissement de l’activité, nouvelle clientèle, etc.). 

Zoom sur le financement du développement d’entreprise 

Un nouveau financement : essentiel au développement 

La question du financement intervient dans tout projet de développement d’entreprise, et ce, quelle que soit votre finalité : 

  • investir dans un nouveau stock
  • créer de nouveaux postes et donc recruter du personnel, 
  • faire l’acquisition d’un nouveau bien (local, véhicule, matériel…), 
  • mettre en place des outils pour votre digitalisation, 
  • etc. 

Dans le meilleur des cas, votre trésorerie peut être suffisante pour un tel investissement et, éventuellement, vous couvrir en cas d’impondérable. Néanmoins, jouez plutôt la carte de la sécurité en préservant votre trésorerie, et recherchez une nouvelle source de financement exclusivement dédiée à la réalisation de ce projet. 

Les étapes du financement de développement d’entreprise 

Partez de la situation actuelle de votre entreprise pour savoir dans quelle direction avancer. Cela vaut tant pour l’offre que pour le capital humain et la santé financière de votre affaire. 

La première étape consistera à réaliser un diagnostic financier prenant en compte tous vos éléments comptables : elle est essentielle pour trouver de nouveaux investisseurs ou prêts à vous suivre dans ce nouveau chapitre de votre aventure entrepreneuriale. 

Sur la base des informations rassemblées et de ce qu’elles indiquent quant à la santé financière de votre entreprise, vous pourrez étudier toutes les possibilités de financement et vous diriger vers la plus pertinente. 

  • Les crédits et prêts généralement accordés par les banques (crédit d’exploitation, prêt bancaire, crédit-bail, etc.). 
  • L’ouverture du capital à de nouveaux investisseurs, aussi connue sous l’appellation « financement en fonds propres ». 
  • Le financement participatif qui vous permet de garder une certaine indépendance. 
  • Les dispositifs d’aide aux entrepreneurs et les aides publiques – pour les identifier et en connaître les tenants et aboutissants, rendez-vous sur les sites institutionnels tels que Bpifrance. 
  • L’autofinancement grâce aux bénéfices réalisés par votre entreprise. 

Quelques points de vigilance 

Gardez à l’esprit qu’il est important de diversifier les apports et qu’il ne faut donc pas mettre tous vos œufs dans le même panier. En cas de besoin, n’hésitez pas à solliciter l’accompagnement d’un professionnel : structure spécialisée, coach en développement d’entreprise, par exemple. 

L’entrepreneuriat est une longue aventure semée d’embûches – et le développement de votre activité en fait partie. Analyse de la situation, verbalisation de vos besoins et envies, anticipation… certaines étapes sont essentielles pour établir une bonne stratégie, cohérente dans son ensemble et compatible avec la réalité de votre produit ou service et de votre marché. Assurez-vous d’avoir les outils, les compétences et les ressources humaines et financières nécessaires au déploiement de votre plan d’action. 

Mais ne négligez pas l’accompagnement de professionnels : Digiposte a conçu une offre exclusivement adaptée au contexte de votre entreprise. L’objectif : vous aider au quotidien dans vos démarches et votre gestion administrative, et faciliter vos projets… y compris le développement de votre activité. 

Protection données de santé

Les données personnelles de santé en 10 questions clé

Entretiens Individuels annuels

C’est l’heure de préparer les entretiens individuels