Pass sanitaire : Ce qu’il faut savoir pour voyager

Pass sanitaire : Ce qu'il faut savoir pour voyager

Depuis le 9 juin 2021, le pass sanitaire est en vigueur pour participer à des événements et rassemblements, mais aussi pour voyager à l’étranger. Les modalités d’accès pouvant significativement varier d’un pays à un autre, il est parfois difficile de s’y retrouver parmi toutes les démarches administratives et médicales à effectuer.

Afin de vous aider à préparer vos séjours à l’étranger en toute sérénité, nous vous en disons plus sur le pass sanitaire et son application.

En quoi consiste le pass sanitaire ?

Pour bénéficier des avantages qu’offre le pass sanitaire, vous devez être en mesure de présenter, en version numérique ou papier, l’une des trois preuves sanitaires suivantes.

·       Un schéma vaccinal complet

Selon le vaccin que vous avez reçu, les règles en vigueur sont différentes. En effet, pour les vaccins à double dose, à savoir Pfizer, Moderna et AstraZeneca, vous devez attendre deux semaines après votre seconde dose pour bénéficier d’un schéma vaccinal complet.

Pour le vaccin Johnson&Johnson, qui ne nécessite qu’une seule injection, vous devez patienter pendant quatre semaines après votre rendez-vous pour pouvoir bénéficier du pass sanitaire.

Enfin, si vous avez contracté le virus, vous n’avez besoin que d’une seule dose de vaccin. Votre schéma vaccinal est considéré comme complet deux semaines après l’injection.

·       Un test PCR négatif de moins de 72 h ou antigénique de moins de 48 h

Que vous soyez vacciné ou non, certains pays exigent que vous présentiez un résultat négatif pour un test PCR effectué dans les dernières 72 h ou un test antigénique réalisé dans les dernières 48 h.

Les délais sont stricts et ne peuvent faire l’objet d’une quelconque tolérance au moment de l’embarquement.

·       Un test PCR ou antigénique positif prouvant votre rétablissement de la Covid-19, datant de 15 jours minimum et de 6 mois maximum

Les tests positifs de plus de 15 jours et de moins de 6 mois permettent d’indiquer aux autorités que vous présentez un risque limité de réinfection à la Covid-19.

Ainsi, si vous avez contracté le virus et effectué un test pendant ce délai, vous pouvez utiliser votre résultat comme preuve lors de votre voyage.

Comment obtenir une attestation pour voyager ?

Pour obtenir votre attestation de vaccination, vous pouvez vous rendre sur le « portail patient » de l’Assurance Maladie ou faire une demande auprès d’un professionnel de santé. Ce dernier vous imprimera alors une version papier de votre attestation.

Lorsque vous aurez obtenu votre certificat de vaccination, vous pourrez scanner le QR Code qui y est indiqué, afin d’importer votre attestation dans votre téléphone, puis dans l’application TousAntiCovid.

Pour conserver votre attestation de vaccination, vous pouvez également vous tourner vers Digiposte. Grâce au scanner mobile intégré à l’application, l’enregistrement est simple, sécurisé et gratuit.

Si vous optez pour un test PCR ou antigénique, sachez que tous les tests génèrent une preuve. Elle peut être imprimée en direct ou téléchargée sur le portail SI-DEP.

Quels sont les pays autorisant votre entrée avec un pass sanitaire ?

Actuellement, les pays sont répartis en trois catégories, selon la circulation du virus et de ses variants.

  • Pays « verts » : pas de circulation active, ni de variants préoccupants. Les pays concernés sont l’espace européen, l’Australie, la Corée du Sud, l’Israël, le Japon, le Liban, la Nouvelle-Zélande et Singapour.
  • Pays « orange » : la circulation du virus est active mais maîtrisée, les variants préoccupants ne sont pas diffusés. Tous les pays qui ne sont pas cités comme étant « verts » ou « rouges » sont concernés.
  • Pays « rouges » : la circulation du virus est active et des variants préoccupants ont été recensés. Sont concernés l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bahreïn, le Bangladesh, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, l’Inde, le Népal, le Pakistan, le Sri Lanka, le Suriname, la Turquie et l’Uruguay.

En fonction de la réglementation de chaque pays, il peut être demandé que le pass sanitaire soit complété par des mesures d’isolement, dont la durée peut varier de 7 à 10 jours.

Si, pour le moment, vous devez vous soumettre à des tests obligatoires pour circuler au sein de l’Union Européenne, les règles vont évoluer rapidement. À partir du 1er juillet 2021, le pass sanitaire fera office de certificat européen.

Dans le cas où la situation épidémique l’exige, les pays pourront prendre des mesures sanitaires complémentaires. Toutefois, dans les pays dits « verts », la tendance générale va à l’allègement des contraintes, pour faciliter la venue des touristes.

En revanche, le Gouvernement recommande fortement de ne pas voyager vers les pays « rouges », où le risque de contamination reste élevé.

Pour conserver l’ensemble de vos documents, qu’il s’agisse de vos papiers d’identité ou d’attestations relatives au pass sanitaire, faites confiance à Digiposte et à son coffre-fort numérique hautement sécurisé.

Chômage partiel et Covid : Que faut-il savoir en 2021

Chômage partiel et Covid : Que faut-il savoir en 2021 ?

Carte européenne d’assurance maladie : À quoi sert-elle ?