Service civique : tout comprendre avant de vous lancer 

Pour acquérir de l’expérience professionnelle, que ce soit en lien direct ou non avec le métier que vous souhaitez exercer, vous vous tournez généralement vers la recherche d’un emploi ou d’un stage. Pourtant, il existe une autre solution, tout aussi efficace pour acquérir des savoir-faire et participer à la vie de la société. Il s’agit du service civique. 

Dans cet article, nous vous expliquons en quoi consiste le service civique, puis les différentes démarches à accomplir pour choisir votre mission et débuter votre engagement. 

Qu’est-ce qu’un service civique ? 

Le service civique correspond à la réalisation de missions d’intérêt général, réparties selon 10 domaines reconnus prioritaires pour la Nation. Ainsi, vous pouvez effectuer un service civique dans les secteurs suivants : 

  • citoyenneté européenne ; 
  • culture et loisirs ; 
  • développement international et aide humanitaire ; 
  • éducation pour tous ; 
  • environnement ; 
  • interventions d’urgence en cas de crise ; 
  • mémoire et citoyenneté ; 
  • santé ; 
  • solidarité
  • sport

Les missions durent entre 6 mois et 1 an, et doivent être accomplies de façon continue. Chaque semaine, les volontaires travaillent entre 24 et 48 heures, réparties sur 6 jours maximum. 

Pour être reconnue comme étant un service civique, votre mission doit être organisée par un organisme agréé par l’Agence du service civique. Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous : 

  • un organisme sans but lucratif français, comme une association ou une fondation ; 
  • un organisme public, tel qu’un établissement scolaire ou une mairie ; 
  • un organisme d’habitations à loyer modéré ; 
  • une organisation internationale dont le siège social est en France. 

Il n’est pas autorisé d’effectuer un service civique au sein d’une association religieuse ou politique, ni dans une congrégation ou dans une fondation d’entreprise. 

Il est possible de vous porter volontaire si vous êtes âgé entre 16 et 25 ans. Dans le cas où vous êtes reconnu handicapé, vous pouvez vous engager jusqu’à la veille de votre 31e anniversaire. Vous devez également être de nationalité française ou ressortissant d’un pays membre de l’Espace économique européen et de l’Union européenne

Comment choisir sa mission ? 

Pour trouver une mission d’engagement, vous devez vous rendre sur le site que le Gouvernement a consacré au service civique. Grâce à ce portail spécialisé, vous pouvez consulter l’ensemble des offres qui sont mises à votre disposition. 

Si vous avez déjà une idée du domaine dans lequel vous souhaitez intervenir, vous avez la possibilité de préciser votre recherche, en appliquant des filtres. Ainsi, seules les missions correspondant à vos critères vous seront proposées. Dans le cas contraire, parcourez les différentes pages qui s’affichent. 

En cliquant sur le titre d’une annonce, vous pouvez obtenir tous les détails de la mission. Cela vous permet de savoir si cet engagement peut vous convenir ou non. 

Quelles démarches accomplir pour débuter un service civique ? 

Si une mission vous intéresse, vous devez créer un compte sur le site du Gouvernement. Cela vous permettra de définir votre profil de volontaire, mais aussi de candidater en ligne à l’offre qui vous correspond. 

À l’issue de votre inscription en ligne, l’Agence du service civique vous envoie par courrier votre carte du volontaire. Cette dernière vous permet de justifier votre statut de volontaire, mais aussi de bénéficier des mêmes avantages financiers que les étudiants. Elle comporte diverses informations : 

  • la période de validité de la carte ; 
  • vos nom et prénom ; 
  • votre signature

Si vous rompez votre contrat d’engagement, vous devez remettre votre carte à l’organisme d’accueil. 

Après avoir postulé, votre candidature peut faire l’objet de différents statuts : 

  • en attente ; 
  • retenue ; 
  • non retenue ;  
  • pourvue ; 
  • passée. 

Dans le cas où vous êtes retenu, vous devez vous soumettre à une visite médicale. Cette dernière doit être effectuée auprès de votre médecin traitant, qui vous remettra un certificat médical d’aptitude à réaliser la mission. Cette étape doit impérativement avoir lieu avant la signature de votre contrat. 

Effectivement, pour commencer votre mission, vous devez signer un contrat de service civique, qui vous lie à votre organisme d’accueil. À l’issue de la signature, un exemplaire du document doit vous être remis. 

Perçoit-on un salaire pour la réalisation d’un service civique ? 

En effectuant un service civique, vous obtenez un statut particulier. Effectivement, vous n’êtes ni salarié, ni stagiaire, ni bénévole. De ce fait, vous ne percevez pas de salaire, mais une indemnité pour la réalisation de votre mission d’intérêt général. 

En tant que volontaire, vous bénéficiez des avantages suivants : 

  • une indemnité mensuelle dont le montant minimal s’élève à 522,87 € brut, soit 473,04 € net ; 
  • une prestation en nature ou en espèce, d’un montant minimal de 107,59 €. Elle correspond à vos frais d’alimentation ou de transport

Si vous êtes étudiant boursier ou avez droit au RSA, vous pouvez percevoir un supplément de 119,02 € brut, soit 107,68 € net. 

Pour conserver votre contrat de service civique en toute sécurité, faites confiance à Digiposte et à son coffre-fort numérique

Faire sa procuration de vote avec L'Identité Numérique

Vote par procuration : comment déposer votre demande en ligne ?

Un site web efficace pour développer votre activité

Un site web efficace pour développer votre activité