Jeunes, comment prendre soin de sa santé ? 7 clés pour rester en pleine forme

Jeunes et santé

Vous n’êtes pas malade ? Tant mieux ! Mais la santé c’est bien plus que cela et ça s’entretient. C’est un état complet de bien-être physique, mental et social.. Jusqu’ici ce sont vos parents qui en ont pris soin. Mais aujourd’hui c’est à vous de prendre le relais pour rester en pleine forme et croquer la vie à pleine dents ! 

1. Être à jour dans ses vaccinations  

Polio, tuberculose, rage, tétanos, méningite ou encore hépatite … : aujourd’hui la plupart des maladies infectieuses graves ont disparu, grâce aux vaccins, administrés selon un calendrier précis dès le plus jeune âge. Pour savoir si vous bénéficiez de cette protection à 100 %, commencez par faire le point avec votre médecin, à l’aide de votre carnet de santé. Puis restez à jour grâce aux rappels obligatoires pour rester protégé contre certaines maladies : 

  • Diphtérie, tétanos et polio : rappel à 25, 45 et 65 ans, puis tous les 10 ans. 
  • Coqueluche : rappel à 25 ans. 

Et si vous voyagez dans certains pays, n’oubliez pas de vous vacciner pour éviter de contracter certaines maladies endémiques. Pour ce faire, l‘Institut Pasteur vous propose une carte interactive, avec les vaccins exigés ou recommandés.  

2. Manger équilibré 

L’obésité et le surpoids tuent chaque année près de 3 millions de personnes, soit plus de 5 personnes par minute1. 800 millions de personnes en souffrent aujourd’hui dans le monde, dont 124 millions de jeunes1. Et le mal progresse à grande vitesse. En cause : une alimentation déséquilibrée et une vie trop sédentaire. Les cellules graisseuses fabriquées durant l’enfance et la jeunesse étant beaucoup plus difficiles à combattre que celles acquises à l’âge adulte, prenez les bonnes habitudes dès maintenant. En mangeant équilibré2, c’est-à-dire : 

  • Augmentez les fruits et légumes (au moins 5/jour) ainsi que les légumes secs (au moins 2/semaine). 
  • Privilégiez les féculents complets (1/jour), le poisson (2/semaine dont 1 gras), l’huile de colza, noix ou olive), la volaille et les produits laitiers (2/jour).  
  • Réduisez l’alcool (maximum 2 verres/jour et pas tous les jours), les boissons sucrées, les aliments gras, sucrés, salés et ultra-transformés, les produits salés et le sel, la charcuterie (150 g/semaine maximum) et la viande de porc, bœuf, veau, agneau, abats (500 g/semaine maximum). 

3. Bouger 

Outre la « malbouffe », la sédentarité est la 2ème cause de surpoids et d’obésité. Sans compter qu’elle favorise aussi les troubles musculosquelettiques, les maladies cardiovasculaires et la dépression. Alors, pour rester en forme et faire le plein d’endorphines : 

  • Faites quelques pas toutes les deux heures, si vous travaillez assis. 
  • Privilégiez la marche à pied et les escaliers aux ascenseurs et escalators. 
  • Augmentez votre activité physique, avec au moins 30 minutes d’exercice par jour : gym, vélo, course à pied ou toute autre sport, de préférence dehors. 

4. Prendre soin de ses dents 

Si la santé buccodentaire des Français s’est nettement améliorée ces dernières années grâce à la prévention durant l’enfance, le capital dentaire n’est jamais acquis à 100 %, il s’entretient. Car la bouche est la porte d’entrée de notre santé. Une inflammation buccale, même sans symptômes, peut en effet migrer vers d’autres organes et favoriser une maladie cardiovasculaire ; une mauvaise occlusion dentaire peut provoquer des problèmes de digestion et une mauvaise haleine des problèmes de relation. Pour éviter d’en arriver là : quelques bons réflexes : 

  • Brossez-vous les dents matin et soir pendant 2 minutes avec du dentifrice au fluor, en insistant sur les espaces entre les dents avec du fil dentaire ou des brossettes, puis un bain de bouche sans alcool. 
  • Mâchez un chewing-gum sans sucre, après chaque prise alimentaire. 
  • Consultez votre dentiste au moins 1 fois/an ou plus, en cas de problème. 
  • Évitez les sodas et boissons artificielles, même celles à base d’édulcorants, car leur acidité attaque l’émail de vos dents. 

5. En finir avec d’éventuelles addictions 

La tabac tue chaque année 75 000 personnes en France2 et l’alcool près de 50 0002, ce qui en fait les 2 premières causes de mortalité. On a beau le savoir, on continue à fumer et à boire avec excès, notamment quand on est jeune. Pour éviter les effets dévastateurs de ces addictions : 

  • Ne commencez pas à fumer ou arrêtez le tabac le plus vite possible. Car si certains peuvent fumer sans jamais avoir de graves problèmes de santé,  d’autres pourront développer un cancer et fumant 1 cigarette par jour. 
  • Limitez-vous à 2 verres d’alcool par jour, 5 jours par semaine. Au-delà, on est dans l’addiction. 
  • Faites-vous aider, si vous n’y arrivez pas tout seul. Des services d’addictologie et des consultations antitabac existent dans tous les hôpitaux comme en ville. 

Moins fréquentes, les addictions aux drogues récréatives ou dures, sont pourtant proportionnellement plus dangereuses car la part des consommateurs frappés de conséquences lourdes est plus élevée. Là aussi, il existe des consultations et des centres de désintoxication. pour se faire aider. 

6. Se protéger des MST 

Ce n’est pas parce qu’il existe aujourd’hui des traitements contre le VIH, qu’il a disparu. Il reste une maladie chronique grave qui oblige les patients à prendre un traitement à vie, avec des effets secondaires et une qualité de vie amoindrie. Sans oublier les autres maladies sexuellement transmissibles : syphilis, herpès, cancers, etc. 

Pour s’en prémunir, deux bons réflexes : 

  • Utilisez un préservatif pour toute relation avec un partenaire occasionnel ou dont la conduite est à risques 
  • Faites-vous dépister après tout rapport non protégé avec un partenaire occasionnel ou dont vous ne connaissez pas les antécédents. 

7. Suivre sa santé en ligne 

Avec les outils numériques, suivre sa santé, trouver un médecin et se faire rembourser est devenu un jeu d’enfant. Tout assuré social, dispose d’un compte ameli qu’il peut activer dès ses 18 ans. Il vous permettra de suivre en ligne vos remboursements, vos indemnités maladie et vos démarches auprès de la Sécurité Sociale. La plupart des mutuelles complémentaires en proposent un aussi.  

Et pour devenir véritablement acteur de votre santé, n’oubliez pas d’activer « Mon espace santé ». Ce carnet de santé virtuel rassemble l’historique de vos pathologies éventuelles et de vos traitements, les comptes-rendus de votre médecin, vos résultats d’analyse, et tout ce qui a trait à votre santé. Au-delà, mon espace santé c’est aussi une messagerie sécurisée pour échanger avec vos médecins, un agenda de santé et un catalogue d’applications référencées par l’État. 

1 – Source : Ligue contre l’obésité, 2021 

2 – Source : Santé Publique France 

E-commerce Black Friday

E-commerçants : préparez-vous pour le Black Friday !

Protection données de santé

Les données personnelles de santé en 10 questions clé