Jeunes : comment bien gérer vos finances

Jeunes et Finances

Étudiant, apprenti ou jeune actif, vous redoutez les fins de mois ? Faire vos comptes est un vrai fardeau ? Vous êtes régulièrement à découvert ? Ou alors vous souhaitez épargner ? Que vous ayez peu de moyens ou déjà un bon salaire, gérer son argent est loin d’être simple, d’autant que ça ne s’apprend pas à l’école. Mais il existe des solutions : bien gérer son budget sans avoir à se serrer la ceinture, c’est possible. Voici quelques conseils. 

1/ Analysez ce que vous dépensez et ce que vous gagnez 

C’est la première chose à faire pour y voir clair. Pas besoin de remonter 10 000 ans en arrière, il suffit de reprendre vos relevés bancaires sur les 6 derniers mois. Cela devrait aller assez vite ! 

Faites une colonne pour les dépenses et regroupez-les par famille : loyer et charges du logement (si vous ne vivez plus chez vos parents), voiture (essence et assurance), abonnements divers (téléphone, club de sport, plateformes de streaming…), courses, restos, bars et sorties, voyages…

En face, inscrivez vos revenus réguliers (bourse, salaires, aides diverses) et ponctuels (primes et/ou petits boulots éventuels ramenés au mois). Vous allez vite voir si vous dépensez plus que ce que vous gagnez et où sont les problèmes. 

2/ Faites un budget et fixer-vous des objectifs 

Normalement, dans un budget équilibré, les dépenses ne dépassent pas les revenus, voire sont inférieures pour pouvoir commencer à épargner.  Ce budget suit en général la règle des 50-30-20 : 

·      50 % pour les charges courantes : loyer, transport, assurances, courses alimentaires et biens de première nécessité. 

·      30 % pour les envies et les dépenses moins essentielles au quotidien (shopping, sorties, activités, etc.) 

·      20 % pour l’épargne, placée sur un livret A, voire investie. 

Si ce n’est pas le cas, fixez-vous des objectifs poste par poste, avec des montants à ne pas dépasser. 

3/ Suivez-vos dépenses 

Une fois ces objectifs fixés, suivez vos dépenses régulièrement pour savoir où vous en êtes et pour constater vos progrès. 

Choisissez un jour dans la semaine et épluchez votre compte bancaire en ligne, sans oublier les retraits et ce à quoi ils ont servi, puis faites un point de budget plus approfondi tous les 3 mois. 

Vous pouvez pour cela créer votre propre tableau ou utiliser une appli. Préférez celles sans agrégateur bancaire, où vous entrez chaque dépense et lui attribuez une catégorie. C’est un peu plus long mais plus efficace car c’est vous qui gardez la main. Et puis, en général, c’est gratuit. Par ailleurs, certaines banques proposent une fonctionnalité de gestion du budget personnalisée.  

 4/ Réduisez vos dépenses non essentielles et consommez malin 

La plupart du temps, on est dans le rouge, par simple insouciance ou négligence. Et un simple dispositif de suivi suffit à redresser la barre. Mais si malgré cela, vos comptes ne s’améliorent pas, il est temps de passer à l’étape suivante et de réduire vos dépenses. Sans vous priver ou mettre votre santé en danger, et surtout en y allant pas à pas. 

Si vous dinez au resto 15 fois par mois, passez à 12, puis 10 puis 8. Même chose pour les sorties ou le shopping. Vos finances vont s’assainir petit à petit. 

Et puis consommez malin. Voici quelques astuces : 

·      Privilégiez la cuisine aux plats préparés ou à emporter. C’est meilleur et ça coûte moins cher. Et si vous n’aimez pas trop cuisiner, préparez de grosses quantités puis congelez différentes rations. 

·      Si vous êtes en colocation, achetez en gros et partagez les frais. C’est aussi valable pour les abonnements de streaming. 

·      Éteignez ou baissez votre chauffage quand vous n’êtes pas chez vous et faites tourner vos machines la nuit. Les tarifs sont en général plus avantageux. 

·      Quand vous sortez, n’emportez que de l’argent liquide, celui que vous pouvez dépenser, pas de carte bancaire. 

·       Avant d’acheter quoi que ce soit, demandez-vous si c’est vraiment utile et surtout laissez-vous du temps et comparez les offres avant d’acheter. Pour le portefeuille, il n’y a rien de pire que les coups de tête ! 

·       Et enfin, misez sur la seconde main et le reconditionné pour tous vos nouveaux achats : c’est moins cher et plus respectueux pour la planète. 

  

5/ Faites jouer la concurrence 

En parallèle, vous pouvez aussi vous pencher sur vos dépenses récurrentes et vos charges,  comme les assurances ou les abonnements, voire d’éventuels emprunts. 

Faites le tour des concurrents et comparez les offres, comme les prix. Il existe même des comparateurs en ligne qui peuvent le faire à votre place. 

Mises bout à bout, ces économies peuvent vous rapporter beaucoup d’argent ! 

  

6/ Augmentez vos revenus 

Si vous êtes étudiant ou que vous avez un petit salaire et du temps, vous pouvez aussi proposer vos services à des particuliers, en faisant jouer vos talents : cours particuliers, aide aux devoirs, petits travaux de bricolage ou de jardinage. De nombreux sites peuvent vous mettre en relation avec des personnes qui cherchent de l’aide. 

L’autre solution pour augmenter vos revenus, tout en préservant l’environnement, est de revendre régulièrement tout ce dont vous n’avez plus besoin. Qu’il s’agisse de vêtements, d’équipements sportifs, audio ou de meubles, de nombreux sites entre particuliers vous permettent de le faire en quelques clics. 

Enfin, si vous fabriquez des objets ou œuvres artistiques, vous pouvez aussi les vendre en ligne ! 

  

7/ Et enfin, E-PAR-GNEZ ! 

Une fois vos finances assainies, vous allez vite vous retrouver en excédent. Mais pas question pour autant de dépenser plus ! Car plus on épargne tôt, mieux on prépare son avenir, pour faire face aux grosses dépenses futures ou aux imprévus, mais aussi pour financer de nouveaux projets. 

Contrairement aux idées reçues, votre capacité d’épargne n’a rien à voir avec vos revenus et tout le monde peut épargner, même un peu. Si vous avez un Livret Jeune ou un Livret A, prenez l’habitude d’y verser une somme chaque mois que vous augmenterez peu à peu. Et si vous n’en avez pas, ouvrez-en un. Même si les taux de rendement de ces livrets sont généralement très bas, l’argent y est sécurisé et reste disponible à tout moment. Pour faire face aux aléas sans stress, l’équivalent de 3 mois de salaire doit s’y trouver en permanence. 

Et si vous avez dépassé ce montant, n’hésitez pas à investir le reste de votre épargne dans des supports qui vous rapportent de l’argent, c’est-à-dire plus que le taux d’inflation. C’est le cas par exemple d’une assurance vie. 

Le plus Digiposte : connectez vos organismes bancaires pour recevoir vos relevés et ainsi garder un œil sur vos dépenses ! 

Mode Sombre Fatigue Yeux

Comment éviter l’impact des écrans sur la vue et la santé ?

Financement développement entreprise

Zoom sur le financement du développement d’entreprise