Activités périscolaires : comment et où se renseigner ?

En France, la plupart des écoles suivent le rythme de la semaine de 4 jours. Si ces derniers permettent de dispenser les enseignements généraux, tels que le français, les mathématiques ou encore les sciences, d’autres disciplines sont parfois laissées de côté. C’est le cas, entre autres, de la culture, des arts ou du sport. Pour y remédier, le ministère de l’Éducation Nationale a mis en place le « Plan Mercredi ». 

Dans cet article, nous vous expliquons en quoi consistent les activités périscolaires proposées dans le cadre du « Plan Mercredi » et qui les organise. Nous faisons ensuite le point sur les démarches pour l’inscription de vos enfants et la différence à noter avec les activités extrascolaires. 

Qu’est-ce qu’une activité périscolaire ? 

Comme son nom l’indique, une activité périscolaire est organisée « autour » de l’école. Elle consiste alors à compléter les enseignements qui sont dispensés pendant les heures de classe. 

Dans le cas du « Plan Mercredi », les activités périscolaires visent à offrir aux enfants un accueil de loisirs éducatifs de qualité le mercredi. L’objectif est de limiter fortement les fractures sociales et territoriales, en offrant le même accès au sport et à la culture à tous les enfants scolarisés de la maternelle au CM2. Elles peuvent alors prendre différentes formes, telles que : 

  • des jeux pour développer la motricité ; 
  • l’éveil musical 
  • l’apprentissage de la peinture ; 
  • la découverte d’activités manuelles 
  • la pratique de sports ; 
  • l’initiation à la culture ; 
  • la sensibilisation à l’environnement et à la cause animale

En d’autres termes, les activités périscolaires ont été créées pour permettre aux enfants de s’épanouir et d’approfondir les enseignements qui leur sont inculqués, en les mettant en œuvre de façon concrète. 

Qui organise les activités périscolaires ? 

Les activités périscolaires sont organisées par les communes et les intercommunalités. Ces dernières sont accompagnées financièrement par l’État et les Caisses d’allocations familiales (Caf). 

Selon la nature des activités, les enfants peuvent être accueillis au sein même de leur école ou dans un centre de loisirs. Dans un cas comme dans l’autre, le personnel encadrant est constitué de personnes salariées ou bénévoles, comme des enseignants, des ATSEM ou des animateurs. Pour assurer un encadrement de qualité, ces intervenants sont généralement titulaires de l’un des titres suivants : 

  • un brevet d’aptitude, comme le BAFA ou le BAFD ; 
  • une qualification certifiée par leur statut d’agent public relevant de l’animation. 

Certaines activités nécessitent de se rendre dans un lieu particulier. Ainsi, les enfants peuvent être amenés à se déplacer dans des établissements culturels, comme une bibliothèque, un musée ou un conservatoire. Ils peuvent également rejoindre une association sportive ou visiter un site naturel, tels qu’une ferme pédagogique ou un parc. 

Comment inscrire ses enfants aux activités périscolaires ? 

Les temps d’activités périscolaires (TAP) sont pris en charge financièrement par les collectivités territoriales et les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). Toutefois, en fonction des financements disponibles dans chaque commune, les prestations proposées peuvent être plus ou moins importantes. 

Pour inscrire vos enfants aux activités périscolaires, vous devez vous rapprocher de votre mairie ou de la Direction des temps de l’enfant (DTE). Un dossier d’inscription vous sera remis. Vous devrez le renvoyer au plus tard le lundi précédant le premier jour de présence de vos enfants à un « Plan Mercredi ». 

Seuls les parents, les tuteurs ou les personnes exerçant l’autorité parentale peuvent procéder à cette démarche. 

Depuis 2014, en moyenne 66 % des communes ont opté pour la gratuité des activités périscolaires. Dans les autres cas, une participation financière vous sera demandée. Le montant dépend de votre quotient familial ou de vos revenus. Vous devrez alors fournir votre dernière attestation de la Caf si vous êtes allocataire. 

Il est possible d’inscrire vos enfants à l’année ou à la période. 

Différence entre activités périscolaires et extrascolaires 

Comme évoqué précédemment, les activités périscolaires sont proposées par les communes et intercommunalités, dans le but de prolonger les enseignements dispensés lors du temps scolaire. Toutefois, le « Plan Mercredi » n’est pas encore proposé partout en France. De même, toutes les activités ne sont pas disponibles dans chaque ville. 

Si votre ville ne bénéficie pas de prestations correspondant aux goûts de vos enfants ou si ces derniers souhaitent pratiquer un sport ou un art complémentaire sur leur temps libre, vous devez les inscrire à des activités extrascolaires.  

Il s’agit alors d’un choix privé, qui ne concerne en rien le cadre scolaire. L’adhésion à un club, qu’il soit sportif ou culturel, peut représenter un budget important pour les familles. Ainsi, les enfants de 6 à 18 ans, dont les familles sont bénéficiaires de l’allocation rentrée scolaire ou de l’allocation pour les mineurs souffrant d’un handicap, reçoivent une aide de 50 €

Afin de constituer votre dossier et conserver tous les documents relatifs à l’inscription de vos enfants aux activités périscolaires, faites confiance à Digiposte et à son coffre-fort numérique

Aides de la Caf : quelles sont ses solutions ?