Numérique responsable : quels gestes adopter pour moins polluer ?

Delphine Benard - Directrice RSE chez Docaposte

Le point avec Delphine Bénard, directrice RSE de Docaposte.

Certains pensent que le numérique pollue très peu et d’autres qu’il pollue beaucoup trop. Qu’en est-il vraiment ?

A l’échelle mondiale, le numérique génère en une année autant, voire plus de gaz à effet de serre (GES) que le transport aérien1. Il a donc un vrai impact environnemental car il implique à la fois des data centers pour stocker les données, des réseaux pour les transporter sur internet et des terminaux (tablettes, smartphones ou ordinateurs) pour les consulter. Avec près de 70 % des GES2, ce sont ces derniers qui présentent l’empreinte carbone la plus lourde. Mais c’est aussi à ce niveau-là que chacun de nous peut agir pour être éco responsable.

Avec quels gestes au quotidien chacun peut-il réduire son impacte sur l’environnement ?

Conseil N°1

Le plus efficace des éco gestes est de prolonger la durée de vie de son téléphone portable au lieu de succomber à chaque nouveau modèle. Pour ce faire, il faut le protéger à l’aide d’une coque et d’un écran mais aussi l’entretenir régulièrement. En conservant son smartphone 4 ans au lieu de 2, on divise en effet quasiment par deux son bilan carbone, donc la pollution3

Conseil N°2

Une fois qu’on décide de renouveler son appareil, mon 2ème conseil est de se tourner vers le réemploi. En achetant par exemple un matériel reconditionné ou, à minima, en confiant son vieil appareil à une filière de recyclage plutôt que de le ranger dans un placard, au cas où. 

Conseil N°3

Mon 3ème conseil de numérique responsable est lié à l’usage. Pour regarder des vidéos sur internet ou télécharger des documents lourds, mieux vaut privilégier la Wi-Fi à la 4G ou 5G, grosse consommatrice de données et de réseau. Enfin, on peut aussi veiller à vider sa boite mail régulièrement, car cela réduit les appels vers les serveurs, même si cette mesure a un impact plutôt négligeable sur la pollution.

Et de son côté, que fait Digiposte ?

Filiale du groupe La Poste, Docaposte s’investit beaucoup dans le numérique responsable. Son application Digiposte a été écoconçue pour limiter son impact sur l’environnement. Elle fonctionne sur tous types de matériels, ne nécessite pas d’appels HTTP et ses images ont été optimisées. 

1 Selon une étude publiée dans la revue Patterns, le numérique génère entre 2,1 % et 3,9 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES), contre 2,5 % pour l’aviation civile. 

2 Source : ADEME 

3 Selon NUMEUM, l’impact CO2 d’un téléphone portable utilisé pendant deux ans est de 45 kg eqCO2. Si on le conserve 4 ans, cet impact sera de 55 kg eqCO. Alors que si on le renouvelle tous les deux ans, il sera de 2 x 45 = 90 kg eq CO2. 

Je suis la scolarité de mon enfant avec Pronote

Je suis la scolarité de mon enfant avec Pronote

Applications SIV

SIV : l’écosystème des applications connectées