Cybersécurité : les astuces pour vos mots de passe

À l’ère du tout numérique, les mots de passe se multiplient de jour en jour, rendant leur mémorisation parfois difficile pour les utilisateurs des nouvelles technologies.

Cette volonté de protéger les données personnelles a fortement augmenté avec le développement du télétravail. Cela s’explique notamment par l’explosion des cas de cybermalveillance depuis 2020. Pour y échapper, il est nécessaire de se montrer plus malin que les hackers (ou pirates informatiques).

Dans cet article, nous vous dévoilons 5 astuces pour bien définir vos mots de passe et augmenter la sécurité de vos informations numériques.

1. Créer des mots de passe différents d’un compte à un autre

Pour les hackers, il est facile de découvrir un mot de passe et d’accéder à vos données personnelles. Ainsi, pour éviter que l’ensemble de vos comptes en ligne ne soient accessibles en un clic, il est fortement recommandé de définir des mots de passe différents pour chacun des sites que vous utilisez.

Si cette pratique peut vous demander un gros effort de mémorisation, elle fera surtout office de protection efficace pour les informations que vous conservez au format numérique.

Sachez qu’en cas d’oubli, vous avez la possibilité de générer un mot de passe provisoire, afin d’accéder à votre compte personnel. De plus, vous pouvez avoir recours à un gestionnaire de mots de passe, qui vous permet d’enregistrer, de façon sécurisée, l’ensemble de vos identifiants.

2. Choisir un mot de passe long et alphanumérique

Selon une étude réalisée par le laboratoire de sécurité de Microsoft, 77 % des cyberattaques concernent des mots de passe comprenant moins de 7 caractères. Elle montre également que seuls 6 % des hackers se confrontent à des mots de passe comptant plus de 10 caractères.

Ainsi, pour limiter les risques d’attirer l’attention de personnes malveillantes, il est conseillé d’opter pour un mot de passe long, c’est-à-dire composé d’au moins 8 caractères. Pour augmenter vos chances de voir vos comptes bien protégés, il est estimé qu’un mot de passe idéal contient entre 12 et 14 caractères.

De plus, pour le complexifier, il convient de mélanger les lettres et les chiffres. Un mot de passe alphanumérique sera plus difficile à déchiffrer qu’une suite logique de lettres seules ou de chiffres, telle qu’un prénom ou une date de naissance.

3. Inclure des caractères spéciaux

Si la longueur et le mélange de lettres et de chiffres sont des aspects importants pour bien définir votre mot de passe, il vous sera également de plus en plus demandé d’y ajouter des caractères spéciaux. Ces derniers peuvent être uniques ou multiples, leur présence renforçant déjà grandement la sécurité de votre compte.

En effet, l’étude de Microsoft nous apprend que seulement 7 % des tentatives de cyberattaque incluent un caractère spécial.

Pour compléter cette pratique, vous pouvez également avoir recours à l’utilisation des majuscules et minuscules.Ainsi, nous pourrions définir le mot de passe idéal comme suit :

  • comprend une ou plusieurs majuscules ;
  • comprend une ou plusieurs minuscules ;
  • comprend un ou plusieurs chiffres ;
  • comprend un ou plusieurs caractères spéciaux ;
  • est composé de 12 à 14 caractères.

4. Changer régulièrement ses mots de passe

Au même titre qu’il est essentiel de choisir des mots de passe différents d’un compte à un autre, il est nécessaire de les modifier régulièrement. Ainsi, vous compliquez la tâche des hackers, qui doivent réinitialiser leur succession d’essais pour atteindre des identifiants valides.

Pensez également à changer votre mot de passe si vous constatez une activité anormale sur l’un de vos comptes ou si votre partage d’informations avec un tiers n’est plus d’actualité.

5. Privilégier l’authentification double facteur

Même en respectant tous les conseils partagés ci-dessus, il est possible que les hackers parviennent à deviner votre mot de passe. Pour renforcer la sécurité de vos comptes, il est alors recommandé d’avoir recours à l’authentification double facteur.

Au moment de votre connexion, deux moyens d’identification vous seront demandés. Plusieurs options s’offrent à vous :

  • code unique par SMS ;
  • code utilisable pendant une durée limitée ;
  • code tournant ;
  • application d’authentification ;
  • clé cryptographique ;
  • reconnaissance faciale, vocale ou par empreinte digitale.

Ainsi, même si des personnes malveillantes ont accès à votre mot de passe, elles ne pourront pas consulter vos informations personnelles sans bénéficier de ce second facteur d’authentification. Cela vous laisse alors un délai supplémentaire pour mettre en sécurité vos données.

Diverses pratiques peuvent donc être adoptées pour bien choisir votre mot de passe et préserver les données personnelles que vous conservez en ligne.

Digiposte, par exemple, a d’ores et déjà misé sur la sécurité, dans le but de vous offrir des prestations de qualité. En vous demandant un mot de passe alphanumérique de 8 caractères minimum et en vous proposant la fonctionnalité d’authentification forte, l’application vous permet de garder vos documents administratifs au format numérique en toute sérénité.

[E-book] Responsabilité sociale et environnementale : ce qu’il faut savoir

Auto-entrepreneurs : une assurance RC Pro pour gagner en sérénité