Crédit immobilier : 6 étapes pour bien anticiper

Crédit immobilier : les 6 étapes pour bien anticiper

L’achat d’un bien immobilier est parfois considéré comme le projet d’une vie. Si l’accès à la propriété peut être un parcours semé d’embûches, des solutions existent pour vous aider à faire de votre rêve une réalité.

C’est notamment le cas du crédit immobilier, qui vous permet d’emprunter de l’argent auprès d’une banque, dans le but de financer en partie ou en totalité l’acquisition, la construction ou les travaux d’un bien immobilier.

Afin de vous aider à obtenir un crédit immobilier, également appelé « prêt immobilier », nous vous détaillons ci-dessous les 6 étapes incontournables.

Calculer son budget d’achat

La première étape pour prétendre à un crédit immobilier est de calculer le budget d’achat, en prenant en compte les différents paramètres liés à vos revenus et à votre apport financier.

  • Le taux d’endettement : en France, le taux d’endettement autorisé par les banques est de 33 %. En se basant sur vos revenus et vos charges, les banques peuvent calculer votre capacité d’emprunt maximale.
  • Les conditions d’emprunt : votre capacité d’emprunt dépend également d’autres facteurs, comme le taux d’intérêt et la durée du crédit. Cette dernière varie généralement entre 15 et 25 ans.
  • L’apport personnel : vos économies sont aussi ajoutées au calcul, ce qui vous permet de prétendre à un budget d’achat plus important.

Lors du calcul de votre budget d’achat, n’oubliez pas de prendre en compte les frais d’acquisition, qui représentent entre 2 et 8 % du prix du bien.

Se renseigner auprès des banques

Avant de vous engager dans les démarches d’acquisition d’un bien, prenez le temps de comparer les offres proposées par les banques et les courtiers immobiliers. Non seulement vous pourrez en apprendre davantage sur les différents prêts mis à votre disposition, mais vous aurez également la possibilité de bénéficier de conseils pour bien présenter votre dossier de demande de prêt.

À ce stade de votre projet immobilier, il est indispensable de veiller à la bonne gestion de vos comptes bancaires. Effectivement, les découvertspeuvent être un motif de refus de prêt.

De même, votre situation professionnelle peut avoir une incidence sur l’obtention de votre crédit immobilier. Un prêt doit impérativement être remboursé à terme, si votre situation professionnelle est jugée comme trop instable ou précaire, les banques peuvent avoir des réticences à vous financer. Ainsi, les profils en CDI ont plus de chances d’être financés.

Si vous souhaitez investir en SCI, les démarches et conditions pour un prêt immobilier sont similaires à celles pour un crédit personnel. Cependant, la banque vérifiera les capacités d’emprunt de chaque membre de la SCI avant de se prononcer.

Une fois les informations recueillies, vous pouvez demander un accord de principe de financement. Ce dernier doit indiquer les modalités d’accord, au moment de la demande.

Bien que l’accord de principe ne soit pas un engagement contractuel, ce document peut rassurer les vendeurs du bien qui vous intéresse.

Signer le compromis de vente

Une fois que vous avez trouvé le bien qui vous correspond, la signature du compromis de vente représente une nouvelle étape dans votre projet.

Effectivement, ce document comporte généralement plusieurs conditions suspensives, à l’image de l’obtention d’un crédit immobilier. Cela signifie que si vous n’obtenez pas votre prêt, la vente n’aura pas lieu.

Pour établir son offre de prêt, la banque se basera sur le compromis de vente. La condition suspensive d’obtention du crédit est, en règle générale, de 45 jours.

Préparer son dossier de demande de prêt

Dès que vous avez désigné la banque et l’offre de crédit qui vous correspondent, vous devez préparer votre dossier de demande de prêt.

Cela signifie que vous devez fournir à la banque tous les éléments nécessaires à la souscription d’un prêt : revenus, capacité d’épargne, stabilité financière, compromis de vente ou encore garantie sur le bien financé.

Le dossier est ensuite étudié par la banque, pour confirmer ou non la demande de prêt.

Signer l’offre de prêt

La signature de l’offre de prêt est l’étape qui vous engage envers votre banque. En effet, elle signifie que votre obtention de crédit est désormais contractuelle.

Avant de signer votre document, prenez le temps de vérifier toutes les clauses du contrat, et notamment votre TAEG (taux annuel effectif global), puisqu’il correspond aux frais que vous devrez régler, en plus du remboursement de la somme empruntée.

Pour ce faire, vous avez un délai de réflexion de 10 jours. Vous devez ensuite renvoyer signée l’offre de crédit à la banque choisie.

Débloquer les fonds

Le montant total du prix de vente et des frais annexes est versé le jour de la signature de l’acte de vente chez le notaire.

Ces deux dernières étapes, à savoir le déblocage des fonds et la signature de l’acte authentique, vous déclarent officiellement propriétaire de votre bien immobilier. Vous n’avez alors plus qu’à prévoir votre déménagement et à débuter votre nouvelle vie. Pour bien le réussir, consultez nos conseils dans cet article : 

Pour constituer votre dossier de demande de crédit immobilier et avoir à votre disposition tous les documents nécessaires, faites confiance à Digiposte. Vous pourrez partager facilement toutes vos pièces justificatives grâce à un lien sécurisé.

Résiliation de bail : comment quitter son logement

Résiliation du bail : Comment quitter son appartement ?

Comment réussir son état des lieux

Comment réussir son état des lieux ?