Comment bien préparer son dossier pour sa location immo ?

comment-préparer-dossier-location-immo

Au même titre qu’il est nécessaire d’accorder du temps à la rédaction de son curriculum vitae et de sa lettre de motivation pour se présenter à un entretien d’embauche, la location d’un logement requiert la préparation d’un dossier.

Composé de multiples pièces justificatives, c’est souvent lui qui permet aux agences et aux propriétaires de désigner le candidat retenu. Cela est notamment le cas lorsque les locataires potentiels ont des revenus équivalents.

Afin de mettre toutes les chances de votre côté lors de votre recherche de location, nous partageons avec vous nos bonnes pratiques pour constituer un dossier de location solide.

Démarches pour constituer son dossier

Le marché de l’immobilier est en évolution constante. Alors qu’un bien semble être disponible en ligne ou en agence, il peut ne plus l’être une heure plus tard.

Ainsi, pour éviter les déceptions, il est indispensable de préparer votre dossier de location avant même de débuter les visites. Cela vous permettra d’être réactif et de prouver votre motivation.

Pour ce faire, voici quelques étapes incontournables :

  • réunir les documents obligatoires ;
  • prévoir des pièces facultatives ;
  • vérifier que votre dossier est complet et ressort du lot ;
  • trouver un garant ;
  • vous renseigner sur le montant des charges et du dépôt de garantie à payer.

Documents obligatoires pour une location immobilière

Avant de signer le bail de location, vous devrez remettre une série de documents au propriétaire du logement.

En cas de dossier incomplet, vous prenez non seulement le risque de devoir repousser votre déménagement, mais aussi de voir votre logement être attribué à un locataire plus consciencieux.

Pour éviter ce type de déconvenues, vérifiez bien que vous êtes en possession des documents suivants :

  • photocopie d’une pièce d’identité en cours de validité (carte d’identité, passeport, permis de conduire ou carte de séjour) ;
  • une copie de vos trois derniers bulletins de salaire, si vous êtes salarié, ou de vos deux derniers bilans, si vous êtes indépendant ;
  • documents attestant de votre activité professionnelle (contrat de travail, certificat d’identification de l’INSEE, ou encore carte professionnelle) ;
  • un justificatif de votre domicile actuel (facture d’énergie, avis de taxe d’habitation ou attestation sur l’honneur, si vous êtes logé à titre gratuit).

Si un tiers se porte caution pour vous, il devra être en mesure de fournir les mêmes documents le concernant.

Papiers facultatifs pour enrichir son dossier

Comme évoqué précédemment, la concurrence peut être rude pour la location d’un logement. De ce fait, vous pouvez ajouter des documents facultatifs à votre dossier, rendant ce dernier encore plus attractif aux yeux des propriétaires :

  • votre dernier avis d’imposition ou celui de votre garant ;
  • photocopie de l’avis de taxe foncière ou des impôts locaux, si votre garant est propriétaire de son logement ;
  • votre relevé d’identité bancaire ;
  • vos dernières quittances de loyer, si vous en avez ;
  • copie d’une simulation attestant du montant auquel vous prétendez, en cas d’éligibilité à une aide au logement.

Lors de chaque visite, assurez-vous d’avoir en votre possession les originaux, ainsi que des copies de vos documents. Vous pourrez alors remettre au propriétaire un dossier complet dès la fin de votre rendez-vous.

Documents qui ne peuvent pas vous être demandés

En conformité avec les lois du 6 juillet 1989 et du 17 janvier 2002, le propriétaire n’est pas autorisé à exiger des documents comprenant des informations confidentielles, tels que :

  • votre photographie ;
  • votre carte Vitale ;
  • votre dossier médical ;
  • un chèque de réservation ;
  • une attestation de bonne tenue de votre compte bancaire ;
  • une copie de vos relevés de compte bancaire ;
  • une attestation d’absence de crédit ;
  • une autorisation de prélèvement automatique ;
  • un contrat de mariage, de PACS ou un certificat de concubinage ;
  • un extrait de votre casier judiciaire.

Garanties à prévoir

Pour se prémunir des loyers impayés, le propriétaire peut demander à son locataire qu’il lui fournisse un garant. Ce dernier peut être un proche, généralement l’un de vos parents.

Toutefois, si vous n’êtes pas en mesure de demander le soutien d’un membre de votre famille, des alternatives existent.

  • Caution bancaire : sur un compte dédié, vous versez l’équivalent de plusieurs mois de loyer. En cas d’impayés, votre propriétaire peut demander à votre banque de débloquer la somme adéquate.
  • Caution Visale : destinée aux locataires âgés de 18 à 30 ans, la caution Visale a pour objectif de prendre en charge le paiement des loyers en cas de difficultés. Action Logement, l’organisme concerné, peut garantir les loyers à hauteur de 36 mois maximum.
  • Caution en ligne : certains sites vous donnent la possibilité d’obtenir un certificat de garantie. Ce dernier fera office de caution dans votre dossier de location.
Notre conseil
Pour faciliter la constitution et l’envoi de votre dossier de location, faites confiance à Digiposte.

Grâce à un stockage automatique de vos documents et à un lien de partage sécurisé, il n’a jamais été aussi rapide de gérer votre administratif !
Pour plus d’infos sur Digiposte, suivez ce lien.

Cyber-arnaque : les règles d'or pour la sécurité de ses achats

Cyber-arnaque : les règles d’or pour la sécurité de ses achats

Résiliation de bail : comment quitter son logement

Résiliation du bail : Comment quitter son appartement ?