Toutes les aides à la création d’entreprise

Les aides à la création d'entreprise

Toujours stimulante, la création d’entreprise n’est pas pour autant un long fleuve tranquille. Elle nécessite une bonne dose de motivation et pas mal de connaissances dans différents domaines pour réussir. Pour choisir le bon statut, s’occuper des formalités administratives, trouver des fonds ou simplement rompre la solitude de l’entrepreneur, mieux vaut être accompagné dans les démarches. Mais quelles sont les aides à la création d’entreprise ? Il existe de nombreux organismes d’aide à la création d’entreprise qui pourront vous accompagner dans votre projet entrepreneurial. Aides de Pôle emploi, subvention à la création d’entreprise, prêt d’honneur… en cas de besoin, vous pouvez également solliciter une aide financière pour démarrer. Dans ce guide, découvrez tout ce qu’il faut savoir pour lancer votre entreprise en toute sérénité. 

Les organismes d’aide à la création d’entreprise 

Avoir un bon accompagnement est un facteur clé de réussite dans tout projet de création d’entreprise. En étant accompagné dans vos démarches, vous pouvez bénéficier de l’expertise d’un tiers et obtenir un regard extérieur objectif sur votre projet. 

Le plus souvent, les porteurs de projet cherchent des conseils sur :  

  • les formalités liées à la création d’entreprise,  
  • le choix du statut juridique à adopter,  
  • le financement,  
  • la réalisation du business plan.  

De nombreux réseaux d’accompagnement à la création d’entreprise existent pour venir en aide aux entrepreneurs, qu’ils soient en phase de réflexion, en création d’entreprise ou en cours de développement. 

Les structures d’accompagnement généralistes

Pour tout type de projet et d’activité, vous pouvez faire appel à différents organismes spécialisés dans la création d’entreprise : 

  • le réseau des BGE (ensemble pour aGir et Entreprendre) établi dans toutes les régions : un accompagnement personnalisé et des formations y sont proposés aux créateurs et repreneurs d’entreprise ; 
  • les pépinières d’entreprise (généralistes, spécialisées ou innovantes) : elles accueillent et orientent les entrepreneurs, mais peuvent aussi les aider dans le montage du projet ; 
  • les couveuses d’entreprise et les coopératives d’activité et d’emploi : elles aident les créateurs d’entreprise à lancer leur activité et surtout à tester leur modèle économique ; 
  • certains organismes bénévoles parmi lesquels des réseaux de chefs d’entreprises et cadres retraités (Réseau Entreprendre, EGEE, Pivod, Ecti, Ressac Volontariat…) conseillent les entrepreneurs dans leur projet de création ou reprise d’entreprise ; 
  • l’Ordre des experts-comptables : son dispositif “Business Story” vient en aide aux entrepreneurs en leur offrant un accompagnement dans leur projet de création, reprise et développement d’entreprise. 

Les organismes spécialisés

Vous souhaitez un accompagnement sur un type d’activité en particulier ? C’est possible aussi ! En effet, certains organismes s’adressent spécifiquement aux créateurs d’entreprises commerciales ou industrielles, artisanales, ou encore libérales. Un accompagnement sur-mesure peut alors vous être proposé par des professionnels qui connaissent parfaitement vos problématiques et les enjeux auxquels vous devez faire face. 

Découvrez en détail tous les organismes d’aide à la création d’entreprise dans notre article dédié.

Quelles aides financières à la création d’entreprise ?

Pour se lancer dans l’entrepreneuriat, il faut réunir un capital de départ. La recherche de financement est toujours une étape importante de la création d’entreprise. Ces fonds vont être utilisés pour les investissements matériels mais aussi pour la gestion courante de l’entreprise (trésorerie, fonds de roulement…). 

Sachez que plusieurs aides financières existent pour vous permettre de trouver un financement pour la création de votre entreprise. Voici les principaux financements disponibles selon votre profil de créateur

Les aides financières accessibles à tout type de créateur d’entreprise 

Souvent issues de fonds privés, ces aides au financement peuvent répondre à différents objectifs : 

  • financer une première installation sans caution personnelle ni garantie ; 
  • constituer vos fonds propres et couvrir votre besoin en fonds de roulement (BFR) au lancement ; 
  • soutenir l’innovation et la croissance des PME. 

Elles peuvent prendre la forme d’une subvention, d’une avance d’argent, d’un prêt à taux zéro ou de garanties bancaires. Ces aides financières sont généralement attribuées par des réseaux de création ou reprise d’entreprise, des clubs de créateurs, des fondations, voire des organismes privés (banques, entreprises…). 

Les aides financières pour les demandeurs d’emploi

Une entreprise sur trois est créée en France par un demandeur d’emploi (Source Pôle emploi). De nombreuses aides ont donc été créées pour venir en aide à ce public particulier. Bpifrance et Pôle emploi sont les deux acteurs principaux à avoir mis en place une aide financière aux chômeurs. 

Destinée à booster le projet, l’aide à la création ou reprise d’entreprise attribuée aux demandeurs d’emploi peut se traduire par : 

  • une exonération partielle des charges sociales la première année d’activité ; 
  • un prêt à taux zéro ; 
  • le maintien des allocations chômage (total ou partiel).

Création d’entreprise : les aides spécifiques

Selon la condition des créateurs et le profil de leurs projets, des aides financières peuvent être versées pour les accompagner au mieux dans leur création d’entreprise et répondre à leurs problématiques. 

Les aides à la création d’entreprise pour les femmes

Si tous les entrepreneurs rencontrent des difficultés à la création de leur entreprise, c’est un fait, les femmes ont souvent plus de mal à percer dans l’entrepreneuriat. Des aides peuvent leur être attribuées pour contrer ces difficultés et renforcer peu à peu la parité dans l’univers entrepreneurial. 

Les aides à l’entrepreneuriat au féminin peuvent être publiques ou privées : elles émanent de l’État et des collectivités locales, mais aussi de structures privées comme des associations (France Active par exemple). Deux formes d’aides sont généralement attribuées : 

  • des aides financières destinées à faciliter le financement du projet ; 
  • des aides matérielles pour accompagner la créatrice d’entreprise dans la mise en œuvre de son projet. 

Les aides pour les entreprises individuelles

La création d’entreprise individuelle ou de micro-entreprise (anciennement auto-entrepreneur) est encouragée par des aides spécifiques. Parmi les différentes aides existantes se trouvent : 

  • L’ACRE (Aide à la Création et Reprise d’Entreprise), un dispositif d’exonération partielle des cotisations sociales accordée par Pôle Emploi pendant un an ; 
  • Plusieurs dispositifs fiscaux tels qu’une exonération d’impôt sur les bénéfices ou une exonération temporaire de la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour les entreprises nouvelles qui choisissent de s’implanter dans certaines zones prioritaires. 

Les aides attribuées aux projets innovants

Si elle engage des projets de recherche et développement, une entreprise peut bénéficier de plusieurs dispositifs d’aide. Ces aides à l’innovation sont accordées quelle que soit la nature de l’innovation (technologique, sociale, numérique…), sous la forme de mesures et d’aides : 

  • fiscales (crédits d’impôt recherche, jeune entreprise innovante), 
  • sociales (exonérations de charges), 
  • financières (prêts à l’innovation, subventions et primes d’aide à la création…).  

Ces aides sont généralement mobilisables à toutes les phases de la vie d’une entreprise innovante : première démarche vers l’innovation, R&D (Recherche et Développement), lancement et développement de l’activité. 

Les aides pour les personnes en situation de handicap

Chargée de soutenir le développement de l’emploi pour les personnes en situation de handicap, l’Agefiph propose des aides financières pour l’accompagnement des travailleurs handicapés, afin de favoriser leur insertion professionnelle ou leur maintien dans l’emploi. Ces aides servent notamment à faciliter la création ou la reprise d’une entreprise. 

> Découvrez toutes les aides spécifiques dans notre article.

Vous n’êtes pas seul dans votre projet de création d’entreprise ! Dans le montage du projet en amont, comme dans les formalités liées à la création proprement dite, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un organisme d’aide à la création et reprise d’entreprise. Vous pourrez ainsi bénéficier de conseils pour y voir plus clair dans les démarches, éviter les faux pas et vous sentir épaulé. De nombreuses aides financières sont par ailleurs à votre disposition pour faciliter votre démarrage d’entreprise. Il y en a forcément une qui correspond à votre projet entrepreneurial. Et parce qu’être accompagné est important pour réussir dans votre projet, Digiposte vous propose une offre pro pour vous aider au quotidien dans vos démarches et votre gestion administrative. 

Envie d’en savoir plus ?

Congés possibles en entreprise

Types de congés en entreprise : détails et explications

Embaucher un nouveau salarié

Infographie : Embaucher un nouveau salarié en 9 étapes