TPE : quelles sont les aides pour une première embauche ?

TPE : quelles aides pour une première embauche

Vous venez de créer votre TPE ? Il existe de nombreuses aides financières pour recruter votre premier salarié. Contrat d’apprentissage, CDD, CDI… Découvrez toutes les aides dont vous pouvez bénéficier pour accompagner le développement de votre activité. 

Contrat d’apprentissage : l’aide à l’embauche pour les TPE 

Si vous souhaitez recruter un apprenti, vous pouvez bénéficier d’une aide financière couvrant la durée du contrat d’apprentissage. Cette aide, disponible à partir de janvier 2022, concerne les étudiants en contrat de professionnalisation ou en validation d’un diplôme de niveau inférieur ou égal au baccalauréat. 

L’aide à l’embauche d’un contrat d’apprentissage s’élève à : 

  • 4 124 euros pour la première année d’exécution du contrat ; 
  • 2 000 euros pour la deuxième année d’exécution du contrat ; 
  • 1 200 euros pour la troisième et la quatrième année d’exécution du contrat. 

Mais comment bénéficier de cette aide ? Faites parvenir le contrat d’apprentissage de l’étudiant à votre opérateur de compétences (OPCO) et déposez un dossier de demande d’aide sur le site web de l’OPCO ou par voie postale. Simple, non ? 

Le versement de l’aide

Vous recevez automatiquement l’aide après avoir enregistré le contrat auprès de votre OPCO et rempli une déclaration sociale nominative (DSN).  

Vous pouvez ensuite retrouver sur votre espace personnel Sylaé les avis de paiement mensuel de l’Agence de Services et de Paiement (ASP). 

CIE Jeunes : une aide pour les entreprises du secteur marchand 

Des aides existent également pour soutenir les entreprises du secteur marchand. Si vous souhaitez recruter un jeune de moins de 26 ans ou un candidat reconnu travailleur handicapé de moins de 31 ans, vous pouvez demander l’aide CIE Jeunes. Ce Contrat Initiative Emploi Jeunes fait partie du dispositif de l’initiative gouvernementale 1 Jeune 1 Solution

Cette aide est uniquement disponible pour les années 2021 et 2022. Elle concerne le recrutement d’un jeune en CDD ou en CDI. La durée minimale du contrat de travail (CDD) est fixée à 6 mois, renouvelables jusqu’à 24 mois au maximum. Le nombre d’heures de travail hebdomadaire doit être au minimum de 20 heures.  

Grâce à cette aide CIE Jeunes, les jeunes sans emploi et en difficulté peuvent se construire une expérience professionnelle. Ils sont suivis par un référent, qui s’occupe de son insertion dans la vie active. 

À noter

Pour l’année 2020, la subvention représentait 47 % du SMIC

AFPR : les aides à la formation pour le recrutement d’un demandeur d’emploi 

L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR) est une aide à l’embauche réservée aux entreprises qui s’engagent à former un demandeur d’emploi, inscrit à Pôle Emploi, et à lui proposer la signature d’un contrat. Plusieurs contrats sont concernés par l’AFPR. 

  • Le contrat à durée déterminée (CDD), pour une période de 6 à 12 mois maximum. 
  • L’intérim, d’une durée minimum de 6 mois, si l’embauche se fait au cours des 9 mois qui suivent la formation. 
  • Le contrat de professionnalisation, s’il dure au maximum 12 mois. 

Vous pouvez également proposer des temps partiels : si les périodes hebdomadaires de travail ne sont pas inférieures à 20 heures. 

Région : l’aide à la première embauche d’un apprenti pour les TPE  

Pour recruter un apprenti, vous pouvez demander une aide régionale d’un montant minimum de 1 000 euros. Son versement est directement pris en charge par le Conseil Régional qui décide du montant alloué.  

Attention, cette aide régionale concerne uniquement le recrutement du premier apprenti : à ne pas confondre avec l’aide au recrutement d’un contrat d’apprentissage ! Vous pouvez cependant cumuler les deux aides si vous vous apprêtez à embaucher votre tout premier apprenti. 

À noter

La somme et les modalités qui lui sont rattachées varient en fonction des régions.  

Zone en difficulté : les aides pour un recrutement 

Vous êtes situé dans une zone en difficulté ? Il existe des aides financières pour accompagner le développement de votre entreprise. 

  • Les entreprises en zone franche urbaine-territoire entrepreneur sont exonérées sur les bénéfices. 
  • Les entreprises implémentées dans une zone de revitalisation rurale (ZRR) ou un bassin d’emploi à redynamiser (BER) sont exonérées de cotisations sociales et d’impôts. 
  • Les entreprises installées dans un quartier prioritaire de la ville (QPV) bénéficient d’allègements fiscaux. 
  • Les entreprises en zone de restructuration de la défense (ZRD) sont exonérées d’impôts, ainsi que de cotisations fiscales et sociales. 

Qu’il s’agisse d’un apprenti ou d’un salarié, d’un CDD ou CDI, vous pouvez bénéficier d’aides à la première embauche réservées aux TPE. Mais recruter n’est que la première étape pour développer votre activité : vous devez ensuite adopter les bons réflexes. Découvrez nos conseils pour manager le personnel de votre TPE. 

Quels types de contrats pour votre recrutement ?

Quel type de contrat de travail choisir pour votre recrutement ?

Gestion du personnel d'une entreprise

Entreprise : Comment assurer la gestion du personnel ?